Nous croyons que, fondamentalement, la pauvreté est une violation de la dignité et des droits de la personne. Cependant, si la pauvreté est pernicieuse et systémique, elle n'est pas inéluctable.

Le 17 octobre est la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Chaque année, la campagne Mords ça! commémore cette journée en mobilisant des personnes et des communautés à travers le pays afin de faire de l'éradication de la pauvreté une priorité au Canada. Dignité pour touTEs est une coalition d’organismes communautaires, de communautés religieuses et de citoyens. Nous en appelons au gouvernement du Canada afin de faire ce qui est légalement et moralement nécessaire pour défendre et protéger les droits des personnes en proie à la pauvreté et toute autre forme d’oppression systémique au Canada:

Nos Demandes:

Honorer la dignité de chaque personne et communauté aux prises avec la pauvreté et autres formes croisées d’oppression systémique, en priorisant leurs droits et leur bien-être lors de l’élaboration des budgets fédéraux, des programmes et de la législation.

Cela inclut, mais ne se limite pas aux membres des communautés inuites, métisses ou des Premières Nations; aux personnes noires ou de couleur; aux femmes, aux transgenres, ou aux personnes non conformes au genre; aux invalides, aux nouveaux arrivants; aux personnes au statut précaire d’immigration, aux personnes célibataires; aux enfants et aux jeunes; aux membres de la communauté LGBTQQIA+; aux personnes habitant le Nord et autres régions éloignées.  Ces objectifs devraient rencontrer ou dépasser les exigences en matières des droits de la personne, incluant la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones et les Objectifs de développement durable. Les objectifs, les méthodes de collecte et d’analyse de données, de contrôle et d’évaluation, ainsi que tout autre mécanisme de responsabilisation devraient être codéveloppés avec les personnes et les communautés aux prises avec la pauvreté et les diverses formes croisées d’oppression systémique au Canada, pour garantir un impact significatif et équitable.

S’engager dans la collaboration et la consultation des personnes et communautés (incluant les enfants et les jeunes) aux prises avec la pauvreté et diverses formes croisées d’oppression systémique, pour évaluer et mesurer l’impact des lois, des programmes et des politiques existantes sur leur bien-être physique, mental, social et économique. Mandater la collecte de données s’appuyant sur les identités sociodémographiques pour mieux évaluer et comprendre l’impact des politiques gouvernementales sur la pauvreté. Redistribuer les fonds alloués à des systèmes contribuant à la pauvreté et à l’inégalité, pour investir dans ceux qui comblent le fossé entre les riches et les pauvres. Ceci devrait inclure à la fois le financement des systèmes publics universellement accessibles (p. ex. des soins de santé, incluant l’assurance-médicament, l’assurance dentaire, les soins de la vue, la santé mentale et la physiothérapie; les services de garde d’enfants; l’éducation; les logements subventionnés; le revenu de base garanti, universellement accessibles et alimentés par les fonds publics ) et celui des stratégies locales dirigées par la communauté.  Ces financements seraient jumelés à une justice fiscale et une réglementation fédérale strictes afin d’assurer une distribution équitable de la richesse et du pouvoir.

Notre lettre ouverte

Cet automne, les supporteurs de la campagne Mords ça! ont envoyé des lettres à leurs députés  pour lui dire de passer à l’action afin de mettre fin à la pauvreté au Canada. Nous avons aussi envoyé cette lettre ouverte le 3 novembre au premier ministre Trudeau, à la vice-première ministre Freeland, aux certains ministres, et aux chefs des autres parties politiques, demandant des réunions pour discuter nos demandes.

Vous pouvez lire notre lettre ouverte (PDF) en français, en anglais, ou en inuktitut.

Une Série de webinaires & notre e-Rallye

La pauvreté est un sujet complexe et multifacette qui nécessite une approche globale et intersectionnelle.

Lors de la semaine du 17 octobre, nous avons invité les citoyens à s’impliquer dans une série de webinaires, présentée en collaboration avec de multiples partenaires, tels que Leading in Colour, pour creuser plus profondément les enjeux, les expériences et les recommandations autour de la pauvreté au Canada. Ces webinaires, en plus de guider les gens quant aux gestes à poser (lettres aux députés, lettres aux médias locaux, inscription au E-Rallye), ont impliqué des individus de divers secteurs dans le but d’atteindre notre objectif commun.

Aussi, le 17 octobre, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, nous avons tenu un E-Rallye invitant des représentants du gouvernement à poser des questions à des experts invités.

Les enregistrements de nos webinaires et notre E-Rallye sont maintenant disponibles.  Notre E-Rallye était offert en anglais et français, avec l'interprétation ASL, mais en ce moment, nos webinaires sont disponibles en anglais seulement.

L'équipe Dignité pour touTEs veut reconnaître et remercier les personnes et organisations suivantes pour leurs contributions et collaboration inestimables à notre campagne Mords ça! 2020:
Paul Bailey, Black Health Alliance; Leslie Campbell, FoodShare Toronto; Rachel Cheng, Food Secure Canada; Mona Duale, Nunavut Roundtable for Poverty Reduction; Serisha Iyar, Leading in Colour; Shalini Konanur, South Asian Legal Clinic of Ontario, Colour of Poverty Colour of Change; Marie-Claude Manga, KAIROS Canada; Teika Newton, Climate Action Network - Réseau Action Climat; Carmen Ramirez, Forum for Intercultural Leadership & Learning; Emilly Renaud, Canada Without Poverty; Jonathan Schmidt, Canadian Council of Churches, Forum for Intercultural Leadership & Learning; Leila Sarangi, Campaign 2000; Jane Thirikwa, KAIROS Canada; Chrystal Waban Desilets, Blackbird Medicines.

Dignité pour touTEs est dirigée par Citoyens pour une politique juste, Canada sans pauvreté, et Campaign 2000.